Hommages à Samuel Paty

Hommages à Samuel Paty

Publié dans

Un professeur a été assassiné parce qu’il enseignait la liberté. Liberté de pensée, liberté de la presse, liberté de savoir. Nous devons nous rassembler pour que ces crimes cessent et pour défendre nos principes fondateurs.

Je suis sidérée par l’horreur de l’assassinat de ce professeur d’histoire, hier soir, à Conflans-Sainte-Honorine. Effroi face à l’acte abominable et à ses motivations infâmes, qui martyrisent ce que la République construit de plus émancipateur et de libre.

Je veux exprimer mes pensées, très fortes, à tous les proches de cet enseignant.
À toutes celles et ceux qui ont été victimes des attentats au Bataclan, à Charlie Hebdo, à l’Hyper Casher, à Nice…
À toutes les victimes du terrorisme islamiste, de sa haine obscurantiste et sanguinaire.
Aux millions de musulmans qui vivent dans notre pays, qui partagent notre colère et n’ont qu’une peur, être associés à ces actes.

Je veux rendre aussi hommage, ce matin, à l’ensemble des enseignants qui font vivre chaque jour l’esprit critique, la connaissance, les Lumières. Dans la lutte contre le fondamentalisme et l’intolérance, ils et elles sont en première ligne. Je leur envoie ici toutes mes pensées de soutien et de solidarité.

Clémentine Autain

Clémentine Autain s’est rendue depuis ce week-end à plusieurs cérémonies ou rassemblements pour rendre hommage à Samuel Paty :

Place de la République, à Paris :

A Sevran, pour une minute de silence :

A l’Assemblée nationale :

A la Sorbonne pour l’hommage national :