Qui je suis ?

Engagée depuis plus de vingt ans dans la vie politique française, j’ai toujours eu à cœur de défendre les valeurs d’une gauche de rassemblement susceptible de fédérer celles et ceux qui s’engagent en faveur d’une transformation sociale et écologiste.

Cette identité politique plurielle, qui m’a conduit à m’impliquer au sein de nombreux collectifs, m’amène aujourd’hui à porter au sein de l’hémicycle une voix polyphonique nourrie des soutiens conjugués d’Ensemble !, de la France Insoumise et du PCF.

Mon activité militante a débuté avec mes études lorsque, étudiante boursière en histoire à l’Université Paris VIII-Saint-Denis, j’ai consacré ma maîtrise à l’Algérie des années 1930 puis mon mémoire de DEA au Mouvement de Libération des Femmes. D’abord militante à l’UNEF et à l’UEC, j’ai participé à la création de la Fondation Copernic, un cercle de réflexion destiné à « remettre à l’endroit tout ce que le libéralisme économique met à l’envers ». Devenue par la suite adjointe au maire de Paris en charge de la jeunesse, j’ai souhaité contribuer à la revitalisation démocratique de notre pays en participant notamment à l’installation de conseils de jeunesse.

Très engagée en faveur d’un féminisme combatif – j’avais déjà lancé avec d’autres acteurs l’association Mix-Cité, un mouvement mixte pour l’égalité entre les sexes, en 1997 -, la défense des femmes constitue à mes yeux une valeur cardinale de la gauche. Dans la lignée de cet engagement, j’ai initié en 2012 le Manifeste des 313 contre le viol, texte qui préfigurait déjà à l’époque les phénomènes récents #Metoo et #Balancetonporc.

Il y a douze ans, j’ai fait le choix de m’installer avec ma famille (je suis mère de deux enfants) en Seine-Saint-Denis, et d’inscrire mon action dans la politique locale des villes de Sevran, Villepinte et Tremblay. Ce choix, que je souhaite durable, constitue à mes yeux une promesse : celle de m’engager contre les inégalités territoriales et contre les stigmatisations qui touchent nos villes.

Je me suis ainsi impliquée dans la gauche locale, d’abord en étant suppléante de François Asensi pour l’élection législative de 2012 puis en conduisant la liste de rassemblement à gauche pour un Sevran solidaire et citoyen lors de la campagne municipale. Au cours de mes différents mandats – en tant que conseillère municipale de la ville de Sevran, puis au conseil régional d’Ile de France –, j’ai ainsi eu à cœur de développer un territoire dans lequel je me projette à la fois comme citoyenne, comme militante et comme élue.

Sensible à l’idée de relayer à l’échelle du pays les préoccupations de mon département, pour défendre ses richesses et promouvoir une certaine vision de l’intérêt général, je tiens à répondre présente aux différentes échéances nationales. Portée par la mobilisation de mes concitoyens, j’ai été élue l’an dernier députée de la 11ème circonscription de la Seine Saint Denis.

Convaincue que mon engagement politique doit nourrir - et se nourrir ! - des débats qui irriguent la vie intellectuelle française, je tiens depuis longtemps à défendre mes idées dans l’arène médiatique – qui constitue à plus d’un titre un pendant à l’hémicycle.

Ma vie professionnelle fut ainsi marquée par ma participation en tant qu’éditorialiste à de nombreuses émissions, sur France Culture, puis sur RTL (« On refait le monde »). Je suis désormais co-directrice du journal Regards.

Je suis également l’auteure de plusieurs ouvrages portant sur l’égalité Femmes/Hommes ainsi que sur la refondation de la gauche.