« Les GAFA ne sont forts que parce que vous nous rendez faibles »

« Les GAFA ne sont forts que parce que vous nous rendez faibles »

Publié dans

Alors qu’est étudiée à l’Assemblée nationale une proposition de taxe sur le numérique, Clémentine Autain a rappelé au gouvernement qu’elle est très loin d’être à la hauteur du défi que nous devons relever. Retrouvez son plaidoyer pour une législation forte : la taxe proposée ne représente que 400 millions d’euros alors que les GAFA transfèrent chaque année plus de 9 milliards d’euros de la France vers les paradis fiscaux. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le compte n’y est pas.