Mobilisons nous pour des conditions décentes dans nos écoles !

Mobilisons nous pour des conditions décentes dans nos écoles !

Publié dans

La tranquillité au sein des écoles est un préalable essentiel à des conditions de travail et d’apprentissage dignes. À la suite de plusieurs intrusions nocturnes récentes dans certains établissements de la ville de Sevran, une inquiétude légitime s’est faite entendre, de la part des enseignants, des parents d’élèves, ainsi que des administrations scolaires. La députée Clémentine Autain a pu constater l’état de certains bâtiments et l’ampleur des besoins, et s’est rendue au rassemblement en soutien aux membres du personnel éducatif devant la mairie de Sevran ce vendredi 15 Février.

Par la suite, elle a adressé un courrier au Préfet de Seine-Saint-Denis, ainsi qu’au recteur de l’académie et les services de l’Education Nationale, afin d’exiger la pérénisation et l’élargissement des financements du plan de sécurisation des établissements.

Extraits du courrier envoyé le 20 Février 2019 :

La situation préoccupante que connaissent certains établissements, par la présence notamment de trafics de drogue en grande proximité avec des lieux accueillant de très jeunes enfants, mais aussi les menaces dont ont été victimes certains enseignants, appellent des réactions fortes de la part des pouvoirs publics.

Par la présente, je souhaite vous faire part de mon inquiétude quant aux moyens dont disposera la ville de Sevran dans les prochaines années afin de poursuivre le financement de ce plan de sécurisation absolument essentiel à l’accueil des élèves.

D’autre part, il apparaît que l’Etat doit remplir son rôle de soutien et assurer l’égalité et le droit à une éducation de qualité pour tous. Dans ce cadre, je tiens à redire ici mon attachement à un plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis, intégrant un soutien exceptionnel à la sécurisation des ouvrants dans les établissements scolaires.