À la rencontre de la solidarité à Sevran

À la rencontre de la solidarité à Sevran

Publié dans

Enfin de sortie. La longueur du confinement met à distance et pour une élue, c’est totalement déstabilisant ce manque de contact. Parée avec un masque et la détermination du mètre de distance de sécurité, je suis allée hier à la rencontre des personnels de quelques structures qui font vivre la solidarité à Sevran.

Ce qui m’a frappée, c’est l’impressionnante mobilisation pour fabriquer des visières en 3D à la Microfolie aux Beaudottes – déjà 800 produites et plus encore grâce au partenariat avec les « Makers contre le Covid », livrées aux hôpitaux, aux infirmières libérales et à la municipalité – comme pour coudre des masques, à l’espace Louis Blézy en centre-ville – hier soir, les femmes essentiellement bénévoles en avaient réalisé plus de 500 ! – ou encore à la maison de quartier Edmond-Michelet, à partir de tissus donnés par la population – très créatif !

Ce qui m’a également impressionnée, c’est la mise en mouvement des personnels municipaux et des associations pour parer à la crise alimentaire. On le voit sur les images ici, ce sont des denrées alimentaires collectées en masse qui sont redistribuées aux familles. Les paniers repas du département, que je trouve notamment adaptés pour les personnes seules et âgées, viennent également compléter cette solidarité indispensable. Alors que le gouvernement est incapable d’assurer la production de masques pour toutes et tous et leur gratuité, alors que les choix budgétaires de l’État continuent de favoriser les personnes et entreprises les plus riches, l’élan concret d’humanité que j’ai pu voir dans nos quartiers populaires est un facteur de joie et d’espoir.

Clémentine Autain