Auprès des commerçants de Sevran, Tremblay et Villepinte

Auprès des commerçants de Sevran, Tremblay et Villepinte

Publié dans

Hier, j’ai remis une lettre de soutien et de remerciements aux commerçants de Villepinte puis de Tremblay puis de Sevran – j’avoue que je n’ai pas réussi à faire le tour complet en une seule journée !

Je voulais savoir comment les uns, les autres avaient tenu bon ou pas avec la crise sanitaire et le confinement. Les commerces alimentaires, ayant pu rester ouverts, s’en sortent évidemment mieux que les autres. Certains habitants semblent même avoir pris de nouvelles habitudes de consommation, en renouant avec des commerçants de proximité, si précieux notamment pour le lien social et les trajets plus courts. D’autres commerçants, de vêtements, d’objets ou des salons de coiffure, sont confrontés à des situations de très grande difficulté. Des loyers qu’il faut étaler, des personnels que l’on ne peut plus garder et même des boutiques qui vont ou ont déjà fermé – je pense ici notamment à ce magasin de vêtements fraîchement ouvert avant le Covid 19 dans le centre-ville de Sevran et qui a déjà fermé ses portes. C’est une conséquence dramatique de la crise sanitaire, pour l’emploi et pour la qualité de vie des habitants.

Je travaille actuellement à des propositions concrètes, sous forme de propositions de lois notamment, visant à aider les commerces de proximité et l’artisanat à se maintenir et à se développer. De ce point de vue, certaines discussions hier furent très utiles pour préparer ces projets. Un franc bravo et un grand merci à toutes celles et ceux qui m’ont si chaleureusement accueillies hier !

Clémentine Autain