Contre la suppression du centre IVG à Baileul (72)

Contre la suppression du centre IVG à Baileul (72)

Publié dans

La députée Clémentine Autain a interrogé la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes sur la fermeture des centres IVG. En france, 130 ont disparu entre 2001 et 2011.

Mme Clémentine Autain attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, sur la fermeture du centre IVG de l’hôpital du Bailleul dans la Sarthe. En raison d’un manque de médecins, les femmes ne peuvent plus se diriger dans cet hôpital, situé à La Flèche. La situation est extrêmement préjudiciable et inacceptable : aujourd’hui, les femmes qui souhaitent recourir à une IVG doivent désormais s’orienter vers des centres hospitaliers beaucoup plus éloignés, posant une difficulté majeure en termes de mobilité. Pire, l’hôpital du Bailleul n’est pas un cas isolé, comme l’explique la directrice du planning familial de la Sarthe : « () on a des informations par nos confrères sur le fait que les fermetures de centres de santé en milieu rural, avec principalement des fermetures de centres IVG ». Certes, suite au bilan du Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes (HCE) réalisé en 2013, 26 des 35 recommandations ont été suivies. Toutefois, la situation vécue par les patientes de l’hôpital du Bailleul montre que beaucoup de travail reste à accomplir, alors que plus de 130 centres IVG ont été fermés entre 2001 et 2011. Alors que la défense du droit à l’IVG était une promesse présidentielle, elle lui demande de détailler les mesures qui seront mises en place pour lutter contre la fermeture de centres IVG en France. L’obsession gouvernementale de réduction des dépenses publiques ne doit pas détériorer l’accès des femmes à un droit fondamental.