Des lycéens Villepintois face à Europa City

Des lycéens Villepintois face à Europa City

Publié dans

J’ai été très heureuse de découvrir le film de Geoffrey Couanon, au titre qui ne m’emballe pas, « Douce France », mais au sujet passionnant, des lycéens face au projet Europa City qui avait été pensé pour les terres de Gonesse. C’est le cinéma Jacques Tati qui a organisé cette projection à Tremblay-en-France en présence des élèves du lycée Jean Rostand à Villepinte ayant participé au film et de leur enseignante en histoire-géographie qui a conduit le projet. Ce documentaire retrace le parcours de ces lycéens travaillant sur le méga complexe commercial avec piste de ski qui se prépare de l’autre côté de l’autoroute. Nous y voyons notre territoire comme jamais, nous y entendons la parole des jeunes de façon assez inédite, nous entrons dans l’intimité des appartements, des raisonnements, des rêves. Ce film est un objet étonnant, mêlant scènes dôles, moments justes et des interrogations sur le sens de la consommation. Il est construit comme une enquête, avec un focus sur trois jeunes qui rencontrent en dehors de la classe des intervenants de toute sorte, des responsables d’Europa City, des opposants au projet, des élus (dont je fais partie)… La place des centres commerciaux dans la vie de ces jeunes Villepintois se trouve questionnée et l’agriculture comme la nourriture font irruption comme autant d’enjeux à s’approprier. Un film qui pose de bonnes questions pour lesquelles nous devons maintenant trouver, collectivement, démocratiquement, des réponses dignes du XXIe siècle.