Fermeture de classes à Villepinte : la députée alerte

Fermeture de classes à Villepinte : la députée alerte

Publié dans

Voici la question écrite adressée par Clémentine Autain à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale :

Mme Clémentine Autain alerte M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la fermeture programmée de quatre classes du collège Françoise Dolto, à Villepinte. Cela implique très concrètement que les effectifs vont passer de 24-25 élèves à 29-30, avec toutes les difficultés afférentes que l’on peut imaginer (les locaux, par exemple, ne sont pas du tout adaptés à un tel nombre).

Cette fermeture de classes apparaît comme une terrible contrepartie au dédoublement des classes de CP/CE1. Alors que ce dispositif souffre déjà du nombre insuffisant d’enseignants en Seine-Saint-Denis et du manque flagrant d’investissements publics dans ce département, Mme Autain s’inquiète d’un effet de transfert de moyens entre les niveaux scolaires. Cela reviendrait à soustraire au collège ce qui est additionné en primaire dans un jeu de sommes nulles.

Alors que nous savons qu’avec le confinement, les élèves de Seine-Saint-Denis ont payé un tribut particulièrement lourd en matière d’apprentissage, il est incompréhensible de voir aujourd’hui l’État abaisser encore les conditions d’enseignement. Mme Autain interpelle donc M. Blanquer sur les raisons de ces fermetures et l’alerte sur l’urgence qu’il y a à réinvestir publiquement dans l’éducation nationale.

Le courrier adressé au recteur [à venir] :