GRATITUDES ET INQUIETUDES

GRATITUDES ET INQUIETUDES

Publié dans ,

Toutes ces images représentent des personnes, agents municipaux, salariés dans des secteurs indispensables, militants associatifs, bénévoles, qui font vivre la solidarité et l’entraide à Sevran, Villepinte et Tremblay. Quand je les regarde, c’est la fierté d’un territoire que je ressens. C’est aussi une immense gratitude. Je les pose là aujourd’hui parce qu’hier, le Président de la République est venu à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Derrière la polémique sur l’attroupement qu’il a suscité, en pleine période de confinement, et sur le fait qu’il ne portait à la fin plus de masque, c’est le défaut d’annonces qui m’a frappée. 
Alors que notre département est touché par une surmortalité et des conditions de confinement plus difficiles qu’ailleurs, avec des populations particulièrement sollicitées pour les activités indispensables (et pour celles non indispensables qui continuent au mépris de la santé de celles et ceux qui travaillent), Emmanuel Macron a remercié les soignants pour leur engagement et les habitants pour le respect des règles de confinement. Ce qui est attendu à l’hôpital, c’est du matériel. (https://infodujour.fr/…/32683-penurie-de-masques-au-dela-de…) Face aux personnels qui l’ont interpellé sur les multiples pénuries, Macron n’a eu pour réponse que le manque d’anticipation, « on ne pouvait pas prévoir ». Le plan de production reste décidément un mystère. Ce qui est attendu, ce sont aussi des mesures de soutiens financiers pour les populations les plus fragiles et des compensations, tant espérées depuis des décennies, pour un département qui vit une rupture d’égalité. Dire merci, c’est bien. Agir en dégageant des moyens, c’est autrement mieux quand on incarne le pouvoir en place.

Clémentine Autain