Israël prévoit d’annexer la vallée du Jourdain. Vite, une réaction de la France !

Israël prévoit d’annexer la vallée du Jourdain. Vite, une réaction de la France !

Publié dans

Clémentine Autain a interpellé le gouvernement sur la situation en Palestine :

Mme Clémentine Autain attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur sur l’urgence de la situation en Palestine.

En effet le 20 avril 2020, sous couvert de lutte contre la pandémie de COVID-19, Benyamin Netanyahou et Benny Gantz ont signé un accord de gouvernement d’« urgence nationale » qui menace gravement la population palestinienne et le droit international. L’accord prévoit notamment l’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes, ce qui pourrait représenter 84% de la Cisjordanie occupée (hors Jérusalem-Est). L’administration américaine a, dès le 22 avril, donné son feu vert au projet. Le gouvernement israélien pourrait alors procéder à l’annexion à partir du 1er juillet 2020. La députée tient à exprimer sa profonde inquiétude face aux effets que cela aura sur les perspectives de paix, la vie des Israéliens et des Palestiniens, la stabilité régionale et un ordre mondial fondé sur des règles.

La France devrait, au plus vite prendre des contre-mesures en réaction à cette annonce d’annexion par le gouvernement israélien. Rappeler son ambassadeur d’Israël pour consultation, et convoquer l’ambassadeur israélien en France, pourraient constituer des premières mesures, avant que le gouvernement annonce publiquement qu’il envisage des sanctions. Même si cette solution devient chaque jour plus difficile à mettre en oeuvre, la reconnaissance d’un État palestinien aux côtés de l’État israélien permettrait de proposer une sortie par le haut de cette situation qui pénalise au premier chef les populations. C’est la simple application du droit, de la justice et de l’humanité. Enfin, il y a urgence à travailler au plus vite à la rédaction d’une résolution au sein du Conseil de sécurité de l’ONU qui, a minima, condamnerait et exprimerait la non-reconnaissance de l’annexion israélienne.

La députée Clémentine Autain demande donc à ce que le M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères entreprenne tous ce qui permettrait enfin d’appliquer le droit international dans cette région.