« Le bloc arc-en-ciel » d’Aurélie Trouvé : invitation à la lecture

« Le bloc arc-en-ciel » d’Aurélie Trouvé : invitation à la lecture

Publié dans

Mon amie Aurélie Trouvé, ingénieure agronome, porte-parole d’Attac et figure du mouvement social, vient de publier « Le bloc arc-en-ciel » aux éditions La découverte. Tout en nourrissant son récit de sa riche expérience personnelle, elle y défend une stratégie politique radicale, au sens de prendre à la racine les problèmes, et inclusive, c’est-à-dire ouverte, démocratique et capable d’articuler les combats émancipateurs. « À la convergence des dominations sous la houlette du capitalisme, nous pouvons opposer la convergence des dominés en lutte », écrit-elle fort justement.

Forte de son implication dans le collectif « Plus jamais ça », qui allie une kyrielle d’organisations parmi lesquelles la CGT et Greenpeace autour de propositions fortes, Aurélie Trouvé plaide pour de nouvelles relations entre le social et le politique. Elle n’élude pas les difficultés, les défaites accumulées par les mobilisations sociales ou la situation d’éclatement dans le champ politique. Mais elle donne des pistes pour un projet commun : partir des besoins fondamentaux pour assurer une planète vivable, le droit à un emploi de qualité et utile à la collectivité, le respect et l’égalité entre chacune et chacun. Elle assume également des parti pris de méthodes, prônant une logique fédérative, d’archipel. Car, nous dit-elle, « sans stratégie, la somme des révoltes est incapable de se constituer en force d’alternative ».

Si je vous invite à cette lecture, c’est qu’elle résonne profondément avec mes propres partis pris. C’est aussi que je sais combien les femmes s’autorisent difficilement à s’engager sur le terrain de la stratégie. Aurélie Trouvé n’est évidemment pas la première, et certainement pas la dernière, mais il faut mesurer combien il est important que les débats d’orientation et de conception idéologique ne soient plus l’apanage des hommes. C’est enfin parce qu’elle donne des pistes pour des débats essentiels, tout en sachant qu’il reste des résistances, des inconnues. Elle nous invite donc à penser la façon de déjouer le duel – qui vire au duo -Macron/Le Pen. Proposant de tracer une ligne claire entre la gauche écologique et la droite, elle fait face à l’urgence politique de notre époque : « c’est sur cette idée que se fonde la stratégie du bloc arc-en-ciel, qui consiste d’abord en un soutien indéfectible entre causes amies et une détermination sans faille face aux camps du capital et du fascisme ». Aurélie Trouvé reprend à son compte fort opportunément le slogan de la génération AOC aux États-Unis : « Don’t agonize, organize ». Oui, n’agonisons pas, organisons-nous !

Clémentine Autain