Macron, Ascoval, et l’impardonnable gâchis industriel

Macron, Ascoval, et l’impardonnable gâchis industriel

Publié dans

Interrogée sur BFM le dimanche 28 octobre, la députée Clémentine Autain revient sur la situation de l’aciérie Ascoval et le gâchis industriel sous le gouvernement Macron.

La France est à la traîne et arrive derrière la Suisse pour la part d’industrie dans son PIB. La macronie achève violemment ce processus. L’aciérie Ascoval est le dernier épisode en date de ce travail de dépossession de la puissance publique des outils décisifs pour le développement économique de notre pays, pour l’emploi, pour la transition énergétique.

La solution pour éviter un énième gâchis industriel n’est pas compliquée : l’État peut gonfler sa part dans le capital de Vallourec, la porter de 17 à 33% afin d’imposer le mécanisme de reprise. Mais le gouvernement joue la montre et les promesses d’Emmanuel Macron pourraient n’être, une fois de plus, qu’un temps de pure communication.