Clémentine

Mort de Jean-Paul : l’exigence de vérité et de justice

J’apprends par Médiapart que le policier qui a tiré sur Jean-Paul, père de famille de 33 ans, lors d’une opération policière à Sevran serait en garde à vue. Les éléments dont a pu disposer le journal sont accablants et indiquent qu’il s’agirait d’une bavure.

Pourquoi les autorités de l’État ne nous ont-elles pas communiqué d’éléments sérieux sur le déroulement de ce drame depuis quatre jours ? Ont-elles voulu cacher la réalité des faits ?

Pendant ce temps, des violences urbaines se sont enflammées à Sevran, Aulnay-sous-Bois et Tremblay-en-France. Pendant ce temps, Monsieur Zemmour et Madame Le Pen ont affirmé leur soutien indéfectible aux forces de l’ordre, sans un mot de compassion pour les proches de la victime et en insultant les habitants de Sevran. Pendant ce temps, l’image de notre ville a une nouvelle fois été salie.

Je réaffirme que toute la lumière doit être faite sur les conditions dans lesquelles Jean-Paul est décédé. Sans vérité et sans justice, il est impossible de renouer un lien de confiance entre la population, notamment des quartiers populaires, et la police.

Clémentine Autain