Néonicotinoïdes : le grand renoncement

Néonicotinoïdes : le grand renoncement

Publié dans

Avec le vote de ce soir, la majorité fait un pas décisif vers le renoncement écologique. La responsabilité portée par le parti présidentiel et ses alliés est immense : alors que nous pouvions nous en prendre aux racines du problème et sauver nos filières en remettant en question la religion du libre-échange, ils auront préféré s’en prendre aux abeilles, qui ont pourtant déjà une patte dans la tombe.

Les néonicotinoïdes, dévastateurs, ravagent les rangs des abeilles et autres pollinisateurs. Dire qu’en 2016, la France était le premier pays au monde à les interdire, montre combien le macronisme va en marche arrière. En réautorisant leur utilisation dans les champs de betteraves, le gouvernement fait le choix du sacrifice de la biodiversité. En oubliant que sans elle, il n’y a pas d’agriculture possible.

La fibre écologiste de LREM est décidément de pure communication.