Non au CDG Express, priorité aux transports du quotidien !

Non au CDG Express, priorité aux transports du quotidien !

Publié dans ,

Habitants, riverains, élus et associations de défense des usagers de la ligne B du RER ont participé mardi soir à la réunion organisée par Clémentine Autain à Sevran pour exiger la priorité des investissements aux transports du quotidien.

Un grand merci pour leur présence à : Marianne Margaté, Conseillère départementale et Première adjointe au maire de Mitry-Mory, Catherine Laussucq, du comité des Comité des Usagers du RER B Nord, Julien Irondelle, Président de l’association SOS usagers RER B et tant d’autres militants associatifs investis sur ce combat, depuis les premières manifestations organisées sur le chantier de Mitry-Mory et pour certains, depuis des années.

Les citoyens et citoyennes ont des propositions à soumettre. Elles sont réalisables, moins onéreuses et répondent à la problématique des transports en commun plus rapidement et plus concrètement. L’intelligence collective doit faire face aux intérêts du privé. Nous n’acceptons pas que les travaux du CDG Express pèsent sur les épaules des habitants qui subissent déjà quotidiennement la galère du RER B.

La future privatisation de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle a été longuement évoquée. Bien entendu, ces deux sujets vont de pair. Parce que le CDG Express, dont le billet avoisinera les 29€ l’aller, reliera Paris Gare de l’Est à Roissy sans aucun arrêt dans le département. Il ne répondra qu’aux intérêts de quelques-uns, quand 900 000 usagers s’entassent dans des rames usées et trop peu nombreuses.

Rendez-vous est pris pour d’autres rencontres : les élus et les citoyens doivent agir ensemble pour être entendus et gagner une alternative de bien commun.