Ouïghours : persécutions de masse

Ouïghours : persécutions de masse

Publié dans

Mme Clémentine Autain alerte M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la politique menée par la Chine envers les Ouïghours dans la province du Xinjiang.

Mme Autain a déjà interpellé M. le ministre sur l’internement de masse et la politique de répression à grande échelle qui se déroulent dans la région. Les dernières informations dont nous disposons font cependant état d’exactions insupportables qui ne rendent que plus pressante une réaction diplomatique française ferme. Stérilisations et avortements forcés, poses contraintes de stérilets, internement des parents qui ont trois enfants ou plus, prélèvements forcés d’organes, travaux forcés au sein d’ateliers sous-traités par des multinationales…  Ces actes – que certains observateurs n’hésitent pas à qualifier de « génocide démographique » – s’inscrivent dans une politique qui vise à diminuer la population musulmane dans le pays.

La France ne peut plus se contenter de répondre à ces persécutions par des condamnations qui ne sont encore formulées qu’au sein d’instances internationales dont la Chine ne tient pas (ou trop peu) compte. Nous devons urgemment envisager des réponses diplomatiques plus fortes, pour réaffirmer notre attachement inconditionnel aux droits humains. Mme Autain demande donc à M. Le Drian si des mesures de pression sont envisagées pour faire enfin fléchir la Chine et mettre un terme à ces agissements criminels (convocation de l’ambassadeur de Chine en France, mise en suspens des accords commerciaux…).