PARENTS-PROFS-ÉLÈVES : FÉDÉRONS-NOUS CONTRE LES VIOLENCES, MENACES ET DÉGRADATIONS

PARENTS-PROFS-ÉLÈVES : FÉDÉRONS-NOUS CONTRE LES VIOLENCES, MENACES ET DÉGRADATIONS

Publié dans

Ce 10 décembre, Clémentine Autain s’est rendue au lycée Léonard de Vinci, à Tremblay en France, pour constater les dégradations qui ont eu lieu le vendredi 7 décembre. Voici son communiqué de presse :

Comme dans d’autres villes de Seine-Saint-Denis, les lycées de Sevran, Villepinte et Tremblay sont aujourd’hui victimes de violences inadmissibles. Feux, dégradations majeures, menaces à l’égard des personnels et de certains élèves… Ce climat de tension monte depuis plusieurs jours et a obligé de nombreux enseignants à exercer leur droit de retrait ce matin. Je veux ici apporter tout mon soutien aux personnels qui font face concrètement à cette violence. Je sais aussi l’inquiétude des parents et je veux leur témoigner toute ma solidarité.

J’ai rencontré ce matin à Tremblay en France plusieurs membres du personnel et de la direction du lycée Léonard de Vinci. Ils m’ont fait part de leurs craintes suite aux violentes dégradations que l’établissement a subi vendredi dernier. Je tiens encore une fois à leur exprimer mon entière solidarité. Je me suis engagée à interpeller le gouvernement, la Région et le rectorat pour que les lycées concernés par ces violences bénéficient d’un soutien institutionnel, financier et psychologique, tant pour les élèves que pour les équipes pédagogiques.

Si je comprends la colère des lycéens, nourrie par un gouvernement qui n’entend pas et ne répond pas à la révolte qui se développe dans notre pays, la mise en danger du monde éducatif et la détérioration de locaux qui font vivre un service public majeur sont contre-productives. Elles font peur, elles abîment et ne feront aucunement progresser la cause contre les inégalités sociales et territoriales, pour une éducation de qualité partout et pour tous. Je l’ai dit et le redis : seule une mobilisation pacifiste peut permettre de sortir des crises actuelles de façon progressiste.

Ayant pris attache auprès des directions d’établissement, je mettrai toute mon énergie pour que les conditions éducatives soient rétablies dans les meilleurs délais.