Passe sanitaire : « nous surveiller coûte moins cher que défendre l’hôpital »

Passe sanitaire : « nous surveiller coûte moins cher que défendre l’hôpital »

Publié dans

Clémentine Autain est sur le front à l’Assemblée nationale contre la généralisation et la pérennisation du passe sanitaire, une usine à gaz qui n’est pas efficace et qui s’abat sur nos libertés. Le vaccin est essentiel, notamment pour éviter les formes graves. Nous savons qu’il ne suffit pas. Il faut des moyens pour nos hôpitaux. Clémentine rappelle que sous le mandat Macron, ce sont 17.000 lits qui ont été supprimés – et 500 lits de réanimation depuis la crise du Covid !

Elle a également réagi au mépris d’Emmanuel Macron :