Le 2 mars, nous nous sommes mobilisés à la gare du Vert-Galant pour demander un plan d’investissement d’urgence pour le RER B.

Les usagers du RER B utilisent les transports dans des conditions difficiles depuis de trop nombreuses années : incidents à répétition, rames obsolètes, retards fréquents. La ligne B du RER et ses 900 000 usagers quotidiens demeurent les laissés-pour-compte des transports en Ile-de-France. Alors que le STIF et la SNCF s’engagent pour plus de 3.75 milliards d’euros pour les lignes D et E, le programme de rénovation du RER B n’a bénéficié que de 350 millions d’euros. C’est inacceptable. Avec le député Francois Asensi, nous demandons une nouvelle fois un plan d’investissement massif pour le RER B.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.