Soutien aux Transdev

Soutien aux Transdev

Publié dans

Les salariés de Transdev sont engagés dans une grève au long court qui, depuis début septembre, se répand notamment en Seine-et-Marne et vient toucher notre dépôt de Villepinte. Ces conducteurs et conductrices légitimement en colère étaient ce matin devant le siège de la Région Île-de-France. Je leur ai apporté tout mon soutien. En cause : la mise en concurrence des transports dans les bus de grande banlieue. En effet, sans surprise, ce mouvement de privatisation se traduit par une intensification, une détérioration des conditions de travail pour les personnels et un moins-disant en termes de service pour les usagers. Concrètement, les salaires mensuels sont réduits de plusieurs centaines d’euros, les amplitudes horaires peuvent atteindre 14h, pendant 6 jours sur 7. Le management est plus autoritaire, les plannings de travail se révèlent de plus en plus instables.

À la séance du Conseil régional, ma collègue Julie Garnier, très présente dans la lutte des Transdev depuis le début, a déposé un vœu pour exhorter la majorité régionale à prendre position. Inflexible sur ses positions ultralibérales, Valérie Pécresse est restée imperméable au mal-être et aux inquiétudes qui s’expriment. La présidente de la Région n’a pas daigné écouter les grévistes.

C’est pourquoi nous devons affirmer notre solidarité avec les Transdev. Il en va de la qualité de la vie de femmes et d’hommes, et de la qualité présente et à venir de nos transports publics franciliens. Comptez sur moi, sur nous pour répondre présents !

Clémentine Autain