minute silence AN

C’est en séance à l’Assemblée, où nous siégions au sujet des mesures de reconfinement, que nous avons appris l’attentat de Nice. Quand Richard Ferrand a annoncé le nouveau drame qui a assailli notre pays, l’émotion a traversé mon corps tout entier, en se hissant là où les mots finissent par faire défaut pour qualifier la…

Lire la suite