Tous unis contre la loi Blanquer !

Tous unis contre la loi Blanquer !

Publié dans

En transformant l’école en machine de tri social, en jetant la suspicion sur l’ensemble du corps enseignant, en dégradant les conditions de travail, en fragilisant le baccalauréat en l’adossant à un contrôle continu, la loi Blanquer constitue une attaque en règle contre l’école publique et ses fondamentaux.

Notre département va particulièrement souffrir de cette loi qui accroit les inégalités entre les communes et les établissements. Après la réforme du lycée qui a organisé la répartition territoriale des spécialités, la loi Blanquer intègre par exemple des dispositions qui, pour pallier le manque de professeurs, précarisent toujours plus le métier d’enseignant (comme la création d’un statut d’assistant d’éducation pour les étudiants).

Devant cette précarisation de l’école publique, Clémentine Autain tient à saluer la réaction des parents d’élèves, des enseignants et de l’ensemble de la communauté éducative dans les trois villes de sa circonscription. La marche unitaire des parents et enseignants du 77 et du 93, la mobilisation des enseignants de Sevran contre le projet de « cité éducative », sont autant de jalons posés qui ont permis l’abandon de certaines dispositions du texte. Ayant participé à l’opération « école morte » qui s’est déroulée le 18 avril à l’école maternelle Langevin, à Tremblay en France, la députée a pu observer leur niveau de colère et de détermination, et leur apporter tout son soutien.

Alors que le texte passera une dernière fois à l’Assemblée nationale en juillet, il est essentiel de nous retrouver pour faire entendre au gouvernement notre détermination. Clémentine Autain appelle donc tous les habitants de Tremblay en France, de Sevran et de Villepinte, à venir le lundi 24 juin à 19h30 à l’hôtel Vert Galant (7 avenue de la gare, Villepinte) pour manifester notre désaccord et notre attachement à une éducation de qualité pour toutes et tous.