Yemen : un mensonge d’Etat

Yemen : un mensonge d’Etat

Publié dans

Clémentine Autain a interpellé le Premier Ministre sur l’utilisation au Yemen de navires français :

Intégralité de la question :

Mme Clémentine Autain alerte M. le Premier ministre sur l’implication de la France dans le conflit au Yémen. Cette semaine, le collectif de journalistes Disclose, en coopération avec la cellule investigations de Radio France et Mediapart, a obtenu des vidéos qui confirment l’utilisation au Yémen de navires français vendus à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. Par ailleurs, leur enquête montre également qu’une entreprise française, Naval Group, était chargée de la maintenance de frégates saoudiennes entre 2013 et fin 2018. Cette révélation est un élément supplémentaire qui accrédite l’idée d’un mensonge d’Etat. La participation française au blocus maritime qui, en bloquant l’approvisionnement en aide humanitaire, organise la famine dans laquelle sont plongés 22 millions de Yéménites, nous rend complices de ce que vous ne cessez d’appeler, pourtant, une « sale guerre ». Alors que la ministre des armées Florence Parly faisait valoir jusqu’à présent que les armes françaises n’étaient utilisées que de manière « défensive », ces nouveaux éléments apportent un démenti. Comment ne pas y voir la preuve que la France, malgré ses engagements internationaux (en premier lieu sa ratification du Traité sur le Commerce des Armes des Nations Unies), soutient des forces armées qui violent le droit international humanitaire ? Monsieur le Premier Ministre, comment reagissez-vous face à ces informations journalistiques ? Que comptez-vous mettre en œuvre pour que la France respecte ses engagements internationaux ?