Violences sexuelles : l’article 2 est un grave renoncement

Violences sexuelles : l’article 2 est un grave renoncement

Clémentine Autain est intervenue lundi 14 mai à l’Assemblée nationale, pour défendre la motion de renvoi en commission du projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes.

La députée s’est plus particulièrement exprimée sur l’article 2 du projet de loi du gouvernement, qui a fait l’objet de beaucoup de débats tant à l’Assemblée que dans la société.

« Nous avons tous été marqués par le procès de Pontoise, où un non-lieu a été prononcé au sujet d’un « rapport sexuel » entre une fillette de 11 ans et un homme âgé de 28 ans. J’avais posé une question d’actualité au gouvernement, vous m’aviez répondu positivement. Mais ce qui semblait nous mettre d’accord est aujourd’hui introuvable dans cette loi. »